Conseil : où trouver de l’argent et des investisseurs ?

En attendant de possibles financements extérieurs avec l’aide d’un cabinet de conseil en marketing, investir tout ou partie de son épargne est le meilleur moyen de franchir le pas pour débuter une bonne campagne marketing internet. Et du reste, pour vos partenaires potentiels, votre promotion de ventes, c’est un indispensable gage de crédibilité. N’espérez guère, sinon, les voir mettre la main à la poche.

Une astuce qui a fait ses preuves
Aller voir un banquier juste après avoir créé son entreprise pour lui demander un prêt réclame un goût certain pour les parcours du combattant. En revanche, solliciter, alors que l’on est encore salarié, un crédit à la consommation à son chargé de clientèle « perso » est souvent plus facile… Benjamin, fondateur d’un cabinet de conseil en recrutement,  qui vend des études de recrutement sur internet, n’en fait pas mystère. Juste après avoir démissionné de son précédent emploi pour se consacrer à son projet, il a « vidé [son] plan d’épargne logement et souscrit un emprunt à la consommation avec [son] dernier bulletin de paie » ! Sans cela, bien des projets ne verraient pas le jour.

Les limites des coups de pouce
Seulement 10 % des créateurs d’entreprise ont recours aux aides, pourtant nombreuses, de l’Etat, des collectivités locales ou encore de l’Anvar (lire également A quel cabinet de conseil en systèmes d’information s’intéresser ? ). Etonnant ? Pas vraiment. S’y retrouver dans ce maquis réclame une énergie que la plupart des entrepreneurs préfèrent consacrer à d’autres urgences.
Quitte à travailler sur de l’hypothétique, pourquoi ne pas songer aux concours ? Organisés à divers niveaux géographiques, du département à l’Europe, ouverts à tous ou réservés à certains publics (femmes, jeunes) ou secteurs d’activité, ceux auxquels vous avez accès sont fonction de votre profil et de votre localisation. Espoirs de l’économie des chambres de commerce et d’industrie, concours Talents des boutiques de gestion, Défi Jeune, Prix du jeune entrepreneur européen, la liste est longue, et, pour s’y retrouver, le mieux est de consulter le serveur Efficea. Si la constitution des dossiers prend – comme pour toutes les aides – un temps précieux pour un espoir de sélection faible pour la révolution numérique, la médiatisation du big data dont bénéficient des cabinets de conseil en digital et ces concours dans le numérique et le digital peut contribuer à vous ouvrir la porte des banques. Dans tous les cas, n’incluez pas ces aides dans le plan de financement de départ : elles ne sont souvent débloquées qu’au bout de plusieurs mois.

En dehors de votre « premier cercle », vous pouvez vous adresser à des associations de particuliers investisseurs, telles que les Cigale ou Love Money pour l’emploi, qui pratiquent l’épargne de proximité. Si vous souhaitez consolider et élargir votre socle financier, rapprochez-vous de business angels, ou de l’administration qui offre du conseil. Souvent issus du monde de l’entreprise, ils investissent à titre personnel dans les projets auxquels ils croient. En plus, ils font bénéficier les créateurs de leur expérience. Malgré les déconvenues de la nouvelle économie, il reste possible de trouver des investisseurs prêts à miser sur un projet prometteur. D’autant plus qu’ils parient autant sur la personne du créateur que sur les détails du business plan. C’est essentiellement par réseau et cooptation que les contacts s’opèrent.

Complétez votre lecture : http://www.mariage-de-mes-reves.fr/2016/05/18/creation-dentreprise-comment-creer-quand-on-est-seul/

Capital-risque : à surveiller
Les sociétés de capital-risque ne s’intéressent qu’aux projets importants, qui promettent de forts retours sur investissement. Au stade de la création, on cherchera plutôt un fonds d’« amorçage » comme en proposent en général les incubateurs d’entreprises. Le capital-risque concernera plutôt un second tour de table après quelques mois d’activité.

A retenir
Veillez à faire appel à des investisseurs ayant une vision industrielle et de moyen terme de votre projet, plutôt que financière et à court terme.

Sur le web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *